Pré en Bulles Tome 2 (2010)

18 septembre 2010 – ‘La désobéissance » : Chercher à comprendre, c’est commencer à désobéir !

D’une fâcheuse croqueuse de pommes aux penseurs des lumières porteurs des discours révolutionnaires fondateurs de notre république ; du juvénile « Na ! » au « Non ! » insurrectionnel des communards ; de Prométhée, voleur du feu émancipateur, symbole de l’esprit (critique ?), à Paul Lafargue fervent défenseur du droit à la paresse ; des résistants de 39-45 aux actuels désobéissants civils de l’Education Nationale et autres faucheurs d’OGM… La désobéissance est à la source même de toute évolution, bousculant l’ordre établi pour lui donner de nouveaux horizons, favorisée par une création perpétuelle quels que soient les domaines concernés.

L’art, et la bande dessinée est un art, par sa faculté à créer en permanence et à nous donner à voir le monde tel qu’il est ou tel qu’il pourrait être, n’est il pas un acte de désobéissance ?

Retenez votre week-end pour débattre et rencontrer les auteurs et créateurs de BD qui ont accepté de venir…


Toute la journée….

  • Dédicaces et rencontres avec les auteurs


  • Ateliers :
    • de dessin et de bande dessinée, animé par les « Coinceurs de bulles« 
    • rencontres  avec les auteurs autour du « Kiosque à BD » de l’association « Vide-Cocagne« 
    • « Mur des 1001 visages » proposé par « Soudain!« 

 

  • Expositions :
    • « A nous de parler« , les slogans de mai 68 vus par les étudiants de L’Institut des Arts Appliqués de Rennes
    • « Barre-toi !« , quand les dessinateurs illustrent les licenciements de la Barre Thomas à Rennes.

 

  • Stands de libraires présentant les œuvres des auteurs invités avec séances de dédicaces.
  • Salon de la bande dessinée d’occasion
  • Une buvette à votre disposition toute la journée
  • Et aussi, 20 affiches du festival numérotées et signées par Cédrine Louise, son auteure, attribuées par tirages au sort…
    • Les affiches distribuées lors de ces tirages sont des impressions de 400*600 réalisées sur papier Rive Tradition de 120g/m²
    • Trois tirages au sort seront réalisés à partir des billets d’entrée numérotés

 


Les temps forts

11h – 12h…

Premier débat – Art et expression militante 

L’accroissement des productions ou performances artistiques qui déploient un message politique (au sens large du terme), nous amènent à poser les questions suivantes :

  • Est-ce l’art qui emprunte la forme de l’expression militante ou bien est-ce le militantisme qui infiltre l’art ?
  • La démarche qui consiste à mettre l’art au service de l’expression militante ne conduit-elle pas à détourner les modes et traditions de la production artistique ?
  • Comment un auteur de bande dessinée (scénariste ou dessinateur) qui fait le choix du traitement militant répond à ces deux questions ?

Intervention de Marceldelagare (Dominique Legeard) et débat animé par Christian Druart (ancien directeur du Triangle de Rennes et actuel président du festival « le Grand Soufflet »).

…et toutes celles et ceux qui le souhaitent !

15h30 – 16h30…

Deuxième débat – La figure du « pirate » ou la désobéissance 

Dans l’univers de la bande dessinée, on ne compte plus les héros « transgressifs » qui, in fine, posent la question de la désobéissance pour se réapproprier le projet des Lumières de la révolution française  – à savoir principalement les notions d’égalité et d’universalité – . On peut ainsi « ranger » parmi les transgressifs célèbres, Blueberry, Corto Maltese, l’Epervier… qui en bravant l’autorité, l’ordre établi ou les préjugés, accompagnent (sans forcément les épouser !) les causes ou les combats des exclus et esquissent (dessinent ?) ainsi une éthique de l’action.

  • Qui sont aujourd’hui les nouveaux « pirates » de la bande dessinée ?
  • Même si l’aventure n’est plus aujourd’hui le principal ressort principal d’un ouvrage bande dessinée, les « nouveaux pirates »  ne continuent-ils pas à dessiner une éthique de la désobéissance permettant de restaurer les valeurs républicaines, la citoyenneté ou la solidarité ?

Intervention de Gilles Larher et débat animé par Christian Druart.

…et toutes celles et ceux qui le souhaitent !

 


En bonus et à 20h45 !

Projection du film d’animation « La Ferme des animaux » d’après le roman de Georges Orwell.

Leave a Comment






Nos Partenaires




Mention légales