Mandragore

Mandragore : A l’âge de 5 ans elle déclarait à ses parents qu’elle serait dessinatrice de BD et aussi chanteuse. Eux lui répondaient qu’il faudrait choisir. 32 ans plus tard, elle n’a toujours pas choisi, puisqu’elle a à son actif 2 cédés, 3 albums de Bande Dessinée, et de nombreuses participations à des ouvrages collectifs.

Elle est d’ailleurs un membre actif des éditions L’OEUF, qui publient des BD au style novateur et pour qui elle anime des ateliers. Elle planche actuellement sur “ Ipak Yoli”, récit de voyage en Asie centrale ” inspiré de son voyage en camion de la Bretagne jusqu’en Ouzbekistan.

Retrouvez Mandragore sur le web… mandragora.ouvaton.org

Quelques unes de ses publications

  •  Nazdravi ! L’Œuf 2000
  • Notre-Dame de l’Oubli, L’Œuf 2002 (Première partie de La rue sans nom)
  • Petite flamme menteuse, L’Œuf 2006 (Deuxième partie de La rue sans nom)
  • Je m’appelle Erik Satie comme tout le monde, ouvrage collectif, L’Œuf 2006
  • Bréhat, ouvrage collectif, L’Œuf 2008
  • Hellenik Blues, L’Œuf 2009
  • Merlin en Brocéliande, avec Xavier Lesèche, éditions Terre de Brumes

Discographie : Virage, 2010

Gros plan sur… « Hellenik Blues »

Hellenik Blues

Le titre Hellenik blues fait référence au Rebetiko, un courant de musique grecque du type « chanson réaliste des bas-fonds » né dans les années trente dans les banlieues d’Athènes et Thessalonique au sein d’une population interlope d’immigrants de la Grèce d’Asie mineure, chassés par les turcs en 1922. Le livre pose plusieurs questions : quelle est la différence entre un touriste et un voyageur ?                         couvHB
La limite est ténue.
Quelle est la différence entre un voyage et une galère ? Encore plus vague.
Mais c’est là tout le charme de la vie, rien n’est clair. Ainsi va Mandragore, accompagnée de son inséparable Goum, à la recherche de la Grèce de ses rêves d’enfants, sur les traces d’Ulysse, Dédale ou Agamemnon. L’oeil de l’ex-étudiante en histoire de l’art s’attardera donc dans les églises orthodoxes, au musée d’Archéologie d’Héraklion, aux sites antiques de Cnossos, de Mycènes, Mystra, Monemvassia, et celui de la musicienne dans les concerts de musique grecque à travers un récit de bande dessinée ponctué d’illustrations pleine page réalisées sur place. Mais la véritable âme grecque, l’Hellenik Blues, elle la trouvera à Athènes dans un club de Rebetiko, entre l’Ouzo et la danse…

Quelques planches et couvertures

< Tous les auteurs 2013

Leave a Comment






Nos Partenaires




Mention légales