Edition 2013 – Les expositions

Six expositions sont proposées au public

12 regards sur 12 femmes de la bande dessinée

 

L’exposition présente 12 héroïnes de la BD et à travers elles pas moins de douze auteurs européens et du reste du monde : Jacques Tardi avec Adèle Blanc-Sec, Jean-Claude Mézières avec Valérian, Marjane Satrapi avec Persopolis, André Juillard avec Plume aux vents, Alain Dodier avec Jérôme K, Jérôme Bloche, Régis Loisel avec La quête de l’oiseau du temps, Jean Pierre Gibrat avec Le surcis, Yukito Kichiro avec Gumm, André Taymans avec Caroline Baldwin Catel et Bocquet avec Kiki de Montparnasse, Brétecher avec Agrippine et Nob avec Mamette.

L’ exposition est destinée à un public adolescent et adulte. Elle présente un large panel d’auteurs et autant de styles de BD différents.
« 12 regards sur 12 femmes de la BD » ne se contente pas d’un simple accrochage de cadres, elle permet de véritablement investir un lieu et d’organiser une scénographie attractive.

Images de femmes, femmes en images

Ce n’est pas l’image d’Épinal qui vous est proposée ici mais la représentation de la condition féminine sous toutes ses facettes.

Cette exposition, gracieusement mise à disposition du festival par les Archives de Rennes, nous propose des images des femmes à travers des documents divers.

Si l’Histoire n’a pas toujours accordé une place importante aux femmes, les documents, en revanche, nous offrent de nombreux clichés, tantôt positifs, tantôt négatifs

Voici quelques images des femmes au fil du temps. Sont-elles encore d’actualité ? A vous d’en juger

Les Archives de Rennes, c’est un équipement patrimonial qui organise toute l’année des rencontres et évènements consacrés à l’histoire de Rennes et de son agglomération.

Au-delà des missions fondamentales de collecte, classement et conservation des dossiers constitués par les services de la ville et de Rennes Métropole, les Archives assurent en effet la communication et la valorisation de ce patrimoine municipal riche de plusieurs siècles.

Les Archives jouent donc un rôle de médiateur entre le document brut et le discours historique par le biais de projets et évènements divers. Expositions, ateliers pédagogiques pour les scolaires, conférences, publications, ateliers pratiques d’initiation pour les adultes, visites guidées, il y en a pour tous les goûts pour permettre à tous d’aborder l’histoire avec plaisir !

Retrouvez la programmation des Archives de Rennes sur les plaquettes mises à votre disposition ou sur le site Internet : www.archives.rennes.fr et n’hésitez pas à les contacter pour tout renseignement!

« Simplement afghanes »

En Afghanistan, les femmes ont rarement l’occasion (et le droit) de s’exprimer alors que leur condition de vie est l’une des plus difficiles au monde. L’association Rennes-Afghanistan a confié des appareils photo jetables à des femmes qui sont soit intervenantes, soit bénéficiaires des programmes mis en place. Certaines sont enseignantes ou mères d’élèves, d’autres fréquentent les centres d’éducation à la santé, ou sont étudiantes. Il leur a été suggéré de choisir dans leur vie quotidienne ce qui était important pour elles.

Une vingtaine de femmes se sont lancées dans l’expérience, après avoir été apeurées par la démarche.

Le résultat est non seulement formidable mais à double détente. Les photos ne donnent pas seulement à voir de beaux paysages et des scènes touchantes du quotidien. En effet, lorsque Myriam (la permanente en Afghanistan) s’est rendue auprès de chacune d’elles pour recueillir leurs témoignages, se raconter a été un choc pour ces femmes, et ce sont les larmes aux yeux qu’elles se sont livrées.

Ce sont ces photographies et ces témoignages qui ont été rassemblés par l’association Rennes-Afghanistan sous la forme d’une exposition.

L’exposition est ainsi un moyen efficace de faire connaître les joies et peines quotidiennes des femmes afghanes. Les visiteurs pourront découvrir ce qu’est la vie quotidienne de ces femmes et, plus largement, prendre conscience des défis auxquels elles sont confrontées. L’objectif est de donner aux afghanes la sensation d’être écoutées et un sentiment d’appartenance à une communauté plus large que celle de leur village.

Les femmes afghanes ont, par ailleurs, exprimé le souhait d’avoir un « retour » des personnes qui auront vu leurs photos et entendu leurs histoires. N’hésitez donc pas, lors de votre visite de l’exposition, à inscrire vos réactions, votre ressenti et tout ce que ces photos vous inspirent sur les feuilles laissées à cet effet.

« Bénévoles qui êtes-vous? »

L’exposition comprend des portraits photos de bénévoles du Pays de Brocéliande réalisés par une photographe professionnelle, Viviane Fédieu Daniel

Une citation accompagne le portrait mettant en avant le moteur de l’engagement bénévole de la personne photographiée.

Les bénévoles sont choisis pour refléter au mieux la diversité des personnes (une attention particulière est portée aux femmes et aux jeunes), l’implication bénévole, les projets menés et la répartition géographique sur le territoire du Pays de Brocéliande.

Le noir et blanc, ainsi que le cadre « posé » proposent une approche plus formelle du bénévolat, à l’opposée du stéréotype du bénévole peu rigoureux qui est parfois véhiculé.

« Douze personnes en danger »

Exposition présentée par Amnesty International ; La vision d’Amnesty International est celle d’un monde où chacun peut se prévaloir de tous les droits énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 et dans d’autres textes internationaux relatifs aux droits humains. Afin d’être fidèle à cette vision, Amnesty International se donne pour mission de mener des recherches et des actions visant à prévenir et faire cesser les atteintes graves à l’ensemble de ces droits. Amnesty International s’est adaptée à l’évolution des formes de répression dans le monde. Mais la solidarité de personnes pour d’autres dont les droits fondamentaux sont violés, reste au cœur de l’engagement et du travail du mouvement.(www.amnesty.fr/‎)

Les personnes subissant des violations graves, pour lesquelles Amnesty travaille, sont appelées « personnes en danger« . Chaque année, La situation de 12 personnes est médiatisée  par Amnesty International pour provoquer des réactions en masse auprès des responsables gouvernementaux de divers pays du globe. L’exposition qui circule est un des moyens pour faire connaître ces situations. Nous avons choisi de mettre l’accent particulièrement sur les femmes concernées

Parmi les «  douze personnes en danger de cette année »:

Azza Hilal Ahmad Suleiman,

victime de violences policières en Egypte

En décembre 2011, Azza Hilal prend part à une manifestation au Caire. Alors que les soldats attaquent les manifestants, elle vient en aide à une jeune femme rouée de coups. Elle est alors violemment battue et garde aujourd’hui des séquelles de cette agression. Sa plainte n’a toujours pas été prise en considération. A travers son cas personnel, Azza souhaite combattre l’impunité systématique des forces de sécurité et œuvrer à la construction d’un véritable Etat de droit dans son pays.

 

Noxolo Nogwaza, assassinée du fait de  son homosexualité en Afrique du Sud

 Familles Roms expulsées de leur village en Afrique du Sud

 

« Little Saïgon », planches originales de Clément Baloup

Cette exposition est organisée autour des planches de Clément Baloup, et permet de suivre le dessinateur tout au long de la genèse de l’album Little Saïgon. Cette exposition originale sera commentée et expliquée par l’auteur lui-même à 14h le dimanche 22 septembre.

L’auteur, Clément Baloup: Né en 1978, ses premières bandes dessinées sont publiées en 2000 avec le collectif « La Maison qui pue ». En 2006, débute « Mémoires de Viet Kieu », dont fait partie « Little Saïgon ».

Un grand merci à Clément Baloup, qui nous prête gracieusement les planches de son dernier album.

http://electricblogbaloup.over-blog.com/

  La caravane d’AGV35 (Accueil des Gens du Voyage en Ille et Vilaine)           

AGV35 s’engage depuis plusieurs années dans diverses manifestations mises en place autour du 8 mars en relayant notamment la parole des femmes du voyage. Différents supports ont été réalisés que nous présenterons pendant le festival,  entre autres, un CD « Femmes du voyage, éclats de vie », un livre « Cali et les oiseaux », une exposition qui témoigne « des luttes et des avancées pour les femmes du voyage » et l’année dernière une nouvelle installation dans la caravane d’AGV : Un photorama sur le thème « Corps et identité, portraits de jeunes voyageurs ». Le regard porté sur la femme du voyage par un groupe de jeunes en formation a été le fil conducteur de tout ce projet.

                            

                                      

 

« La Princesse et le Prince », Bande dessinée réalisée par les élèves de l’école Saint Michel à Bédée, avec l’aide d’Aurélien Martinez, de l’association « La Bande à Bullos »

Au cours du mois de juin 2013, les élèves de la classe de CE2/CM1 se sont retrouvées à plusieurs reprises autour d’Aurélien Martinez pour inventer, créer et dessiner une BD. En lien avec le thème « Histoires de femmes », les enfants ont revisité les contes, où les Princesses se languissent dans l’attente du Prince qui viendra les délivrer. La Princesse que vous découvrirez n’a rien d’une poltronne, et les stéréotypes de nos contes et légendes sont balayés. A découvrir absolument.

Avec nos remerciements à la Directrice et aux enseignantes de l’école Saint Michel qui ont bien voulu permettre à ce projet d’aboutir.

Comments are closed.






Nos Partenaires




Mention légales